© 2011 - 2020 - Nelson MALLEUS EIRL

nelson@lamiprod.fr

Photo : Gautier CARBONNEAUX

Informations légales et Conditions Générales de Vente

Vous souhaitez profiter des ressources pour les compositeurs, les orchestrateurs et les instrumentistes ?

C'est par ICI

Cette partie rend service à de nombreux musiciens à travers le monde, si vous souhaitez contribuer :

  • en partageant vos connaissances

  • en proposant vos talents d'instrumentistes

  • en participant aux traductions

  • en soutenant financièrement

  • ou si vous souhaitez voir un sujet développé

 

n'hésitez pas à me contacter

 

Le contenu est accessible gratuitement en intégralité.

Vous souhaitez en savoir plus sur mes services ?

En parallèle à la composition et à la clarinette, je propose des services adaptés aux besoins des compositeurs tant pour la musique de film que pour le concert.

Vous trouverez plus d'informations ainsi que mes références

sur cette page.

Le plus simple pour savoir si je peux vous aider dans vos travaux, c'est de m'appeler directement ou de m'écrire.

Si je ne suis pas en mesure de répondre à vos attentes, je vous orienterai vers les personnes adaptées à votre projet.

Vous souhaitez me connaitre davantage ?

Saisir le lien entre composition, clarinette, modélisation physique, musique de film et transmission...

Vous êtes sur la bonne page

Et avant de parler projets, créations... le mieux serait de se dire bonjour tout simplement.

... et pour les instruments virtuels, ils ont déménagé ICI.

 

Quelques extraits d'une de mes dernières créations.

Ensemble French PoV

Composition - Nelson MALLÉUS

Production audiovisuelle - Varkala Media

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Je suis compositeur,  je suis clarinettiste, et je suis unique,

vraiment unique... mais pourquoi ?

Nelson Malléus clarinette composition

Jouer de la clarinette

J'ai eu la chance de commencer enfant. Mes parents n'étaient pas musiciens, mais ils m'ont appris à faire les choses avec passion et persévérance.

De mes études, je retiens surtout trois principes que mes maîtres m'ont appris :

  • Robert COSTARINI, la rigueur

  • Christian PEIGNIER, l'ouverture

  • Claude CROUSIER, la remise en question

En commençant par le concert, j'ai joué en soliste avec différents orchestres le concerto de MOZART, le 2° concerto de WEBER, l'introduction, thème et variations de ROSSINI, le Largo de WAGNER, Oblivion de PIAZZOLA, The terminal de WILLIAMS, ainsi que plusieurs de mes compositions dont mon 3°concerto.

 

En musique de chambre, j'ai interprété en concert plus d'une centaine de pièces allant de la musique classique à la création contemporaine, dont beaucoup avec mon frère Lucas au piano, avec qui nous partageons une grande connivence musicale.

En parallèle, j'ai joué dans des concerts de jazz, de klezmer, de musique cubaine, de pop-rock (au saxophone), des soirées cabaret, des ciné-concerts...

Je me suis spécialisé depuis quelques années dans l'enregistrement, mais je prends toujours plaisir à jouer en concert pour des projets particuliers. J'ai pu enregistrer pour des compositeurs tels que Selma MUTAL, Emmanuel BLANC, Julie ROUÉ, Jérôme LEMONNIER, Erwann CHANDON, François-Eudes CHANFRAULD, Marc HAZART... dans différents studios parisiens et jusqu'à AIR studios à Londres.

Nelson MALLEUS recording clarinet at AIR Studios

Composer

Mes envies principales, lorsque j'ai commencé à composer adolescent, étaient de pouvoir jouer une musique qui me plaise et qui me ressemble. Une musique que je prendrais du plaisir à écouter et à interpréter.

Avec l'expérience, ces envies se sont transformées en un objectif que j'ai à chaque fois que je suis devant une partition écrite ou à écrire : communiquer. Communiquer, c'est chercher à livrer à l'interprète qui lira la partition un message clair et plein de sens. Ce message doit être intéressant à transmettre et adapté à l'interprète pour qu'il puisse chercher à le communiquer soit directement au public d'un concert, soit indirectement au travers d'un enregistrement.

Chaque jour, il y a de nouvelles choses à dire, de nouvelles façons de le dire. Lorsque je compose ou que j'orchestre et que je m'approprie ces nouveautés, l'intention de communiquer est présente à chaque instant dans mon esprit.

Graver et éditer des partitions

À la clarinette, j'ai remarqué que j'étais plus inspiré lorsque je lisais une partition des éditions G. Henle Verlag que celles d'autres éditeurs. Même en mettant de côté les éditeurs qui laissent de nombreuses coquilles ou des détails de mise en page pouvant être qualifiés d'erreurs de gravures, les G. Henle Verlag avaient vraiment quelque chose en plus pour moi.

J'ai alors commencé à étudier ce qui me plaisait le plus chez chaque éditeur pour créer un ensemble cohérent que j'appliquerai à mes partitions. En plus de la gravure, je me suis intéressé aux caractéristiques du papier, de la couverture, le support entier de la musique. Je me suis alors lancé dans l'édition de partitions en créant les Éditions Canel, qui publient principalement mes partitions.

Au fil des années et des expériences, j'ai continué de perfectionner ce modèle en direction de l'enregistrement, et aujourd'hui, c'est toujours avec une grande fierté que je rends mes copies et mes orchestrations.

Créer et diriger des orchestres

J'ai fait mes premières expériences en tant qu'assistant pour les partiels de vents. J'ai ensuite fondé à 18 ans l'Orchestre des Jeunes Créateurs à Besançon, une petite formation aux timbres riches et variés avec laquelle j'ai donné deux concerts dédiés à mes compositions.

Depuis j'ai monté et dirigé plusieurs ensembles éphémères pour des concerts occasionnels et des enregistrements, du quatuor à l'orchestre de 40 musiciens.

De ces expériences, j'ai retenu que la meilleure place pour le compositeur, s'il veut s'assurer que son oeuvre soit créée ou enregistrée comme il l'entend, est à côté du chef d'orchestre ou derrière lui, en cabine, entièrement concentré sur la musique, dégagé de toute autres responsabilités.

La musique de film

Le cinéma est un lieu de rencontre privilégié entre la musique contemporaine et le public : le compositeur a obligation de chercher à communiquer puisque sa création doit prendre place dans une oeuvre artistique cohérente, et le public laisse ses préjugés sur la création à l'entrée de la salle pour profiter du film.

À l'oral de mon concours d'entrée pour la Licence et le Master des Métiers de la Musique pour l'Image au département SATIS de l'Université d'Aix-Marseille, il m'a été demandé ce qui me motivait à composer de la musique pour l'image. Pour moi, le compositeur de musique contemporaine était connu, son nom en gros sur l'affiche, dans les programmes, mais peu de gens écoutent sa musique. Le compositeur de musique de film est plus anonyme (en dehors de quelques exceptions), son nom n'est pas en gros sur l'affiche, mais tout le monde écoute sa musique, et même plus, tout le monde vit sa musique.

Si la question m'était posée aujourd'hui, le fait de participer à une oeuvre collective passerait avant cet argument même s'il est toujours présent.

Enregistrer

J'ai commencé par aborder l'enregistrement avec peu d'intérêt : en effet, venant de la musique classique, je considérais au départ qu'il suffisait de mettre une paire de microphones à peu près au bon endroit pour avoir un rendu approximativement réaliste de ce que jouent les instrumentistes.

Au fil de mes études et notamment au cours de mes expériences avec Antoine PRADALET, j'ai découvert toutes les possibilités apportées par la prise de son, et aussi les responsabilités qu'elle implique. Pendant mes travaux en tant qu'assistant compositeur de musiques de films, j'ai été amené à prendre le poste d'ingénieur du son pour des voix, des instruments solistes et des petites formations... et de ces opportunités est née une nouvelle passion.

Lorsqu'il est prévu qu'une pièce soit enregistrée, je pense au dispositif dès la composition ou l'orchestration. Les expériences que j'ai eues me permettent de travailler tant sur le choix du matériel, des techniques que celui de la pièce et du placement des instrumentistes. En plus des séances traditionnelles d'enregistrement d'instruments acoustiques, j'ai développé grâce à ma connaissance précise des instruments des techniques d'enregistrement et de traitement particulières (détaillées dans la partie créer des instruments virtuels)

La simulation informatique musicale

Comme pour l'enregistrement, c'est au cours de mes études au département SATIS que j'ai commencé à m'intéresser sérieusement aux instruments virtuels. Au départ, ils m'ont permis de réaliser des maquettes et de renforcer des musiques de courts métrages étudiants. Prenant conscience de l'importance de ce phénomène dans la création musicale je décidai d'y consacrer mon mémoire de Master.

Bien sûr, après l'utilisation et l'étude des instruments virtuels, l'envie d'en concevoir est arrivée rapidement.

La synthèse par modélisation physique (stage au CNRS)

Il existe deux grandes familles d'instruments virtuels :

  • ceux basés sur l'échantillonnage (conçus à partir d'enregistrements d'instruments réels)

  • ceux basés sur une technique de synthèse (créant le son à partir d'oscillateurs ou d'algorythmes)

  • avec la possibilité de mélanger des éléments des deux familles pour un seul instrument virtuel

Parmi les différents types de synthèses qui existent, la synthèse par modélisation physique est la plus récente et celle qui évolue le plus ces dernières années.

J'ai eu l'honneur de pouvoir faire un stage dans une équipe du LMA au CNRS à Marseille sur la synthèse par modèle physique d'instruments à vent (notamment la clarinette) et de pouvoir faire la démonstration de leur synthétiseur lors de la semaine du son (un grand merci à Antoine GONOT et à Philippe GUILLEMAIN).

Créer des instruments virtuels

Cumulant :

  • l'expérience d'un utilisateur d'instruments virtuels

  • un petit bagage scientifique et informatique acquis en Licence de Sciences pour l'Ingénieur

  • un gros bagage en pratique instrumentale et en orchestration acquis au conservatoire et sur le terrain

  • et la passion de l'enregistrement...

... c'est dans la création d'instruments virtuels basés sur l'échantillonnage que je jette mon dévolu. Je réalise mon premier instrument virtuel pendant ma seconde année de Master en me focalisant sur les glissandos d'harmoniques au violoncelle (il est disponible dans la partie ressources).

Après ce coup d'essai, le compositeur Jérôme LEMONNIER chez qui j'ai fait mon stage de fin d'études m'a permis d'effectuer de nombreuses expériences dans son studio. C'est en 2017 que je commercialise Very Close Piano sous le label inouï samples, créé pour l'occasion. N'hésitez pas à aller visiter le site www.inouisamples.com pour découvrir l'esprit de créativité du projet et les spécificités uniques des six instruments déjà sortis.

 Harmonic Triangles Main Panel.png

Partager ses connaissances

Parce qu'en partageant mes expériences, cela permettra à d'autres d'aller plus loin. Et aussi parce que beaucoup de gens ont partagé avec moi leur savoir, il me semble naturel de mettre à la portée du plus grand nombre des connaissances qui peuvent leur être utiles.

C'est ce qui m'a motivé à commencer la construction de la partie ressources de ce site.

Après les premiers articles, j'ai décidé de condenser les informations essentielles ainsi que d'autres éléments qui répondent aux questions les plus courantes des compositeurs dans un petit ouvrage intitulé Le compagnon de poche du compositeur disponible aux éditions Canel (vous pourrez trouvez plus d'informations par ICI).

Il est important pour moi que le partage ne se fasse pas exclusivement entre initiés, musiciens professionnels ou en devenir. Plusieurs projets sont nés de cette intention :

  • La conférence-concert sur la simulation instrumentale : pour tous publics, cette conférence a pour objectif de faire prendre conscience du phénomène et de la place qu'il occupe à notre époque. Ses illustrations permettent à la fois d'en saisir la qualité actuelle et de comprendre ce que les instrumentistes peuvent encore apporter. Toutes les informations sont disponibles dans ce document.

  • Synthèse de la musique du XXème siècle pour classe de clarinettes : il s'agit d'un recueil de 14 études pour duos, trios, quatuors et ensembles à 5 parties pour initiation aux courants et styles d'écritures incontournables du XXème siècle pour les élèves du 1er au 3ème cycle. Une journée de travail en commun permet à chaque élève de découvrir l'ensemble des sujets abordés et de les approfondir en travail collectif. Toutes les informations sont disponibles dans ce document.

  • Enfin, depuis 2014, je donne des cours de clarinette à des groupes d'enfants dans des écoles pour le conservatoire du 20ème arrondissement de Paris autour de modèles pédagogiques libres basés sur la création.

Travailler pour d'autres compositeurs

Travailler pour d'autres compositeurs est une expérience qui peut être incroyable à condition de se lancer dedans pleinement et sincèrement :

  • la découverte et l'approfondissement de l'univers d'un créateur

  • la possibilité de se concentrer à 100% sur des tâches musicales, libéré des doutes de la création

  • la sensation de libérer un créateur de contraintes qui l'auraient détourné de ses objectifs

  • le fait d'apporter sa pierre à une création dont je ne suis pas l'auteur...

... sont autant de sensations grisantes qui font de mes travaux d'assistant, de copiste, d'orchestrateur ou d'ingénieur du son des ​moments d'épanouissement musicaux et personnels.

J'ai eu l'honneur de pouvoir me plonger dans l'univers de plus de 20 compositeurs à ce jour. Si j'attends la réitération de collaborations avec plusieurs de ces compositeurs avec impatience, j'espère pouvoir découvrir dans les temps à venir de nouveaux compositeurs, avec leurs façons de travailler et leurs univers.

Je souhaite profiter de ce passage pour remercier Jérôme LEMONNIER et Ronan MAILLARD, deux compositeurs aussi précis que créatifs dans leurs travaux, qui m'ont énormément appris et m'ont fait confiance dans mes débuts alors que je n''avais encore que très peu de références.

Pratiquer d'autres instruments

Pratiquer d'autres instruments, c'est élargir sa conception du geste musical, aborder la façon d'interpréter et de communiquer différemment. C'est aussi un moyen, si la pratique est menée sérieusement, de se placer au plus près d'un instrumentiste qui aura à lire une de vos compositions ou une de vos orchestrations.

C'est donc autant dans un but de compréhension des instruments et de recherche de maîtrise de l'écriture que de plaisir musical que je pratique la clarinette, le bandonéon, le violon, le piano et différentes flûtes.

Enregistrement de la musique originale de Cessez-le-feu composée par Jérôme LEMONNIER

 

J'ai eu l'occasion de jouer du bandonéon en concert avec un orchestre symphonique, avec un ensemble de clarinettes dans une de mes compositions et en studio pour différents compositeurs de musiques de films.

bandonéon studio enregistrement nelson malléus

La musique comme un tout

Si vous avez pris le temps de lire ce qui précède ou ne serait-ce que de le survoler, vous aurez compris que je vis la musique comme en ensemble de différentes disciplines interactives et complémentaires. La pratique de chaque discipline permet de progresser dans les autres et aiguise une curiosité qui permet d'élargir petit à petit mon horizon dans l'univers aussi complexe que passionnant que celui de la musique.

Nelson Malléus clarinette composition
 
Quelques compositions pour le concert

La main d'un ange au-dessus de nos têtes

Bulgar moderato pour clarinette et piano

 

Interprété par Bobo Yotzov et Ogniana Sokolova pour TV1 Channel Bulgaria

Les discussions invraisemblables du Salem's bar à Brooklyn

Pour clarinette et orchestre

 

Interprété par l'Orchestre Philharmonique de Besançon sous la direction de Fabrice Ferez

1ère Sonate

Pour clarinette et orchestre

 

1er & 2ème mouvements

Avec Lucas Malléus au piano, lors de la création.

1ère Sonate

Pour clarinette et orchestre

 

3ème & 4ème mouvements

Avec Lucas Malléus au piano, lors de la création.

Quatuor

Pour clarinette, violon, alto et violoncelle

 

1er & 2ème mouvements

Avec Guillaume Bellom, Juliette Kowalski et Adrien Bellom

Pseudo-valse

Pour quatuor de clarinettes

 

Avec Isabelle Piguel, Solenn Clerval-Loubry et Marie Marbach

Vous prendrez bien un tango

Pour quatuor de clarinettes

 

Avec Isabelle Piguel, Solenn Clerval-Loubry et Marie Marbach

Ils ont participé aux créations

-

merci à eux pour leur confiance et leur implication

 

Orchestres & ensembles

 

Ensemble de Clarinettes du Conservatoire de Besançon

Ensemble French PoV

Ensemble Télémaque

Orchestre des Jeunes Créateurs de Besançon

Orchestre des Jeunes Créateurs de Marseille

Orchestre Philharmonique de Besançon "André Stapffer"

Orchestre Universitaire de Besançon

 

Chefs, solistes & chambristes

György Adam - Direction / Violoncelle

Amandine Affagard - Guitare

Alexina Barbe - Violon

Vincent Barnavol - Marimba

Adrien Bellom - Violoncelle

Guillaume Bellom - Violon

Aurélie Beluche - Clarinette

Camille Bérard - Alto

Joachim Birman - Violoncelle

Bastien Boué - Clarinette basse

Flavien Boy - Direction

Patric Burlet - Contrabasse

Nadège Calame - Flûte

Solenn Clerval-Loubry - Clarinette

Jacques Costarini - Hautbois

François Couillerot - Bandonéon

Jean-Marc Fabiano - Accordéon

Lucile Faubel - Flûte

Fabrice Ferez - Direction

Marc Hazart - Guitare

Karime Hendor - Flûte

Nicolas Galasso - Alto

Béatrice Guinchard - Clarinette

Guillaume Joseph - Récitant

Juliette Kowalski - Alto

Samuel Leloup - Violon

Louise Leverd - Violoncelle

Julie Lheritier - Clarinette

Lucas Malléus - Piano

Marie Marbach - Clarinette

Marion Méhouas - Guitare

Sarah Méloux - Violon

Mariko Ninomiya - Hautbois

Fanny Palysse - Clarinette

Christian Peignier - Direction

Isabelle Piguel - Clarinette

Séraphin Quittau - Percussions / Voix

Guillaume Rabier - Violoncelle

Maëla Raoult - Cor de basset

Lucile Reboul - Flûte

Mathilde Reverchon - Flûte

Hélène Richard - Clarinette

Alexia Riche-Guilhaumon - Violon

Lucile Serreault - Violon

Clément Sozanski - Alto

Bernadette Tavernier - Piano

Patrice Tavernier - Clarinette

Anne-Lise Téruel - Piccolo / Flûte Alto

Guillaume Téruel - Clarinette Basse

Rosine Thomas - Violon

Pierre Trefeil - Violon

Chloé Triscornia - Violoncelle

Alain Vernet - Clarinette

Le télescope de Foucault

de Lionel BARAILLÉ collaboration avec Séraphin QUITTAU